Le parc éolien offshore Triton Knoll choisit GeoSea pour le transport et l’installation de ses éoliennes

GeoSea, spécialiste DEME des projets complexes d’ingénierie marine offshore, a remporté un contrat portant sur le transport et l’installation de 90 aérogénérateurs pour le parc éolien offshore Triton Knoll au Royaume-Uni.

02-novembre-2017
Communiqués de presse

GeoSea va installer 90 aérogénérateurs de pointe MHI Vestas de 9,5 MW sur le parc éolien de 860 MW situé sur la côte est du Royaume-Uni. GeoSea devrait commencer les travaux au 1er trimestre 2021. Son contrat englobe la conception et la construction des systèmes de fixation et d’accroche en mer, ainsi que le transport et l’installation de l’ensemble des 90 turbines de 164 mètres de diamètre.

GeoSea a de solides antécédents dans les projets d’énergie éolienne offshore au Royaume-Uni : Westermost Rough, l’extension de Kentish Flats, Race Bank et Galloper.

Le parc éolien offshore Triton Knoll d’innogy sera l’un des premiers au monde à installer et exploiter les turbines MHI Vesta V164 de 9,5 MW, décrites par le fournisseur comme les plus puissantes et efficientes du marché.

Jan Klaassen, Business Unit Manager Offshore Renewables GeoSea : « L’approche collaborative adoptée par Triton Knoll pendant le processus d’appel d’offres ainsi que la position de leader de GeoSea pour fournir des solutions intégrées de pointe au secteur de l’éolien offshore ont contribué à ce que le projet fournisse une énergie durable à faible coût. GeoSea va travailler aux côtés de Triton Knoll pour collaborer avec des fournisseurs britanniques et contribuer à maximiser le contenu britannique ».

Triton Knoll est un projet de parc éolien offshore d’environ 860 MW sur la côte est, il est la propriété de Innogy Renewables UK Ltd (innogy). Ce projet doit déclencher un investissement en capital d’environ 2 milliards de £ dans une infrastructure énergétique indispensable au Royaume-Uni, qui permettra de fournir une partie de l’énergie produite à moindre coût aux clients britanniques.

Le projet s’oriente désormais vers une décision d’investissement financier probablement en 2018, avec une construction complète à terre qui commencera peu après et une construction en mer débutant en 2020. La première production d’énergie pourrait avoir lieu dès la moitié du premier trimestre 2021, le projet devant commencer sa mise en exploitation en 2021.

 

 

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour prendre en charge les capacités techniques afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur.

Nous utilisons également des services d'analyse et de publicité. Pour vous désinscrire, cliquez pour plus d'informations.